mercredi 15 janvier 2020

On the way...154

Naptime(sieste), Galápagos, nov 2019

mercredi 8 janvier 2020

365 to 60... en voyage!




Pas facile de se projeter dans ce projet!!!
Pourtant, il faut le faire!

En prévision des vacances (déjà derrière, et bien plus...), je me suis attelée à la préparation du mois suivants : 18 novembre - 17 décembre afin de pouvoir travailler en voyage.

De ces deux possibilités, j'en ai gardé une!

 Tout a été préparé sur la table de repassage, un test de broderie a même été fait et... MIRACLE!
Tout rentre dans deux pochettes... dont celle offerte par mon amie Doris...
Le but, partir avec moi en Espagne puis aux Galápagos et travailler chaque jour sur mes "365 to 60".
Les "carrés" sont sortis de leur enveloppe,
Ont même trouvé un moment au coin du feu...
A l'heure de l'apéro
Sur le lit, pour une "vue d'ensemble"
Ont influencé les couleurs de mes achats!!!!
Etaient avec moi au soleil levant...
Au soleil couchant...
Et continuent par un labyrinthe...








dimanche 5 janvier 2020

Pourquoi???

Pourquoi *** ai-je pris cette photo sur une plage des Galápagos? Pourquoi ai-je posé cette graine de mangrove sur cette pierre en guise de bouche? 
Tombée de son arbre géniteur, sa configuration la pousse à flotter dans les eaux de là-bas et d'ailleurs. Les eaux la poussent aussi jusqu'à une plage, un rivage. Là, curieux, un animal, un humain peut-être, la manipulera, la touchera et lui enlèvera son "bouchon" de flottaison. Alors, son trésor pourra sortir et ses graines s'essaimeront sur un nouveau rivage, donnant naissance, peut-être, à une nouvelle mangrove... une nouvelle vie?
Pourquoi la vie est-elle cruelle?
 Pourquoi s'envolle-t-elle?
 
Pourquoi nous pétrifie-t-elle?
Pourquoi perdre son centre vital?
Pourquoi entrer dans un labyrinthe?
Pourquoi son coeur a cessé de battre?
 
Pourquoi ?
 
L'oiseau attend...
Devient timide, se retire...
Noël n'aura plus jamais le même goût!
J'ai grandi "Femme" dans son ventre...

*** Parce qu'elle était toujours positivee et que son sourire a fait fondre plus d'une contrariété!
Merci Mamie.
« Si tu aimes une fleur qui se trouve
dans une étoile, c’est doux,
la nuit, de regarder le ciel. »
                                          St-Exupéry



samedi 30 novembre 2019

On the way... 153

Budapest, décembre 2018

mardi 26 novembre 2019

Wakizashi, un cadeau...

Mon mari, passionné d'aïkido, s'est approché d'un passage dangereux cet été. Pour l'armer contre le temps qui passe trop vite, couper cette ligne qui nous mène à nos vieux jours, je lui ai offert un wakizashi. Cette lame est une pièce authentique du 16ème siècle. Tout cadeau mérite un écrin. J'ai sorti les tissus japonais, achetés au fil des ans, avec l'idée d'en faire quelque chose pour un trésor.

Un cadeau dans un cadeau... mais ne vous méprenez pas, j'ai passé plus de temps à confectionner l'emballage qu'à trouver le wakizashi. Ma recette? Faire appel à un passionné de sabres anciens japonais, Daniel Brunner, qui a réussi à dénicher les pièces que je souhaitais. Effectivement, j’avais, sans le savoir, mis la barre haute. Amoureuse de chevaux, et mon mari commençant à s'y intéresser, j'avais demandé que les différentes pièces soit axées sur le thème équin.
Pourquoi je n'en parle que maintenant? Parce que je fais de l'ordre dans mes dossiers d'ordinateur et que, les photos ci-dessous, y étaient bien cachées. Je ne voulais pas que mon mari découvre ce qu'un passionné et une amoureuse (pas du passionné restaurateur, rassurez-vous), tramaient derrière son dos.



La pièce centrale est en fait un petit poignard. Daniel n'ayant pas trouvé une pièce répondant à ma demande, il s'est séparé de celle-ci, issue de sa collection personnelle. un GRAND MERCI!
Admirez le travail de tissage. Toutes les pièces ont été assemblées après restauration.
Il ne reste qu'une chose à faire pour boucler la boucle : en 2020, un petit repas japonnais réunira les personnes ayant oeuvré à ce cadeau.

vendredi 22 novembre 2019

Quilt "Femme 2"... en travail

Peut-être vous souvenez-vous de ma mésaventure avec mon quilt "Femme" revenu taché d'un concours. Après des mois de tractations, de mails et d'envois du quilt, j'ai enfin été indemnisée par l'assurance.
J'ai tenté le tout pour le tout : j'ai confié mon quilt au pressing pour un nettoyage! Il est revenu propre mais certaines soies n'ont pas résisté au traitement. Pour celle foiurnie pour le concours, de petits "fils" se sont désolidarisés du tissage mais pour l'une des bandes de soir bleue, elle s'est effilochée!
Après réparation... le quilt est présentable. Pourtant, point de départ de ma série "ID" (identité), je ne peux me résoudre à l'exposer lors de grandes manifestations.
Je me suis donc lancée dans la "reproduction" de "Femme" mais cette fois-ci avec des cotons et quelques tissus utilisés dans les autres quilts de la série.



A suivre...

vendredi 15 novembre 2019

on the way... 152

Fevi2019, Fête des vignerons, Vevey 2019

samedi 9 novembre 2019

Travail à la main en concurs hippique

Depuis quelques semaines, nous pouvons enfin partir en concours hippiques avec ma cadette et sa jument... Quand je dis "partir" je devrais plutôt dire "rentrer". En effet, la jument accepte enfin de charger "facilement" suite à l’acquisition d'un nouveau van pour le transport. Mais nous avons mis jusqu'à trois jours pour pouvoir la rapatrier, sans parler des différentes séances avec un éthologue!!!
Celà vaut bien un sourire!!!
Mise à contribution pour la conduite du van, supporter et groom également, il me reste parfois un peu de temps pour poursuivre mon travail "365 to 60".

samedi 2 novembre 2019

Retour sur l'expo du Club Patchwork du Léman

Les portes se sont déjà refermées sur 10 jours d'exposition... Une nouvelle fois, nous avons exposé les créations de nos membres sur de beaux panneaux professionnels. Ce sera peut-être la dernière fois... le prix pour une telle prestation est tellement élevé!!! Mais, c'est une musique d'avenir, je ne serai en aucun cas dans le comité responsable de la décision : je prends ma "retraite" officielle (annoncée depuis longtemps) lors de la prochaine assemblée du club. Je n'étais pas très présente cette année pour le gardiennage, tout de même, j'ai fait plusieurs sauts de puce sur  les lieux mais... ente les photos que je voulais prendre et celles que j'avais prises, il y en avait tout un lot ABSOLUMENT pas exploitables! Sans compter celles de l'article sur le blog de la délégation suisse de France Patchwork dont je m'occupe encore jusqu'à la fin de l'année. OUI, OUI : DOUBLE RETRAITE!!!
Lors de cette édition, j'ai présenté deux quilts de la série ID : ID2-Identity et ID3-Blog. ID2 avait déjà été vu lors de l'expo du groupe arTTEx à Fribourg. Tous deux m'identifient et seront exposés dans un montage de 7 quilts lors du Patchwork meeting de Prague (si j'arrive à les finir...)! Vous en saurez plus au cours des mois à venir. Il y avait aussi mon diptyque "the beach"... également à Fribourg. Comme nouveauté, mon interprétation du challenge du club : "Ombellifères" qui s'est classé à la 7ème place des "coups de coeur". Je sais, je triche un peu et abuse de mes privilèges d'organisatrice en dévoilant ceci mais, loin du classement de tête, et muette comme une carpe, vous n'en saurez pas plus sur le classement final de ce coup de coeur.
Christiane Brunner
Un coup de coeur dans l'expo: ce couvre-lit que j'ai proposé à mon fis pour son prochain "chiffre rond"... Sa réponse : "Mais maman, comme toi, nous n'utilisons pas de couvre-lit... et il n'y a aucune raison que cela change!" RIEN A REDIRE!!! Mais dommage pour ce beau travail que j'aurai peut-être eu la chance de revoir!
Martine Mercier
 Dans la série : "beau résultat... vais-je finir le mien???" La création de notre présidente suite au cours avec Katie Pasquini lors du séminaire 2018. Le mien est toujours en attente au pied de mon mur de création (oui, je suis bordélique, oui, j'avais besoin de place sur mon mur, non, je ne ais pas si je le finirais... en tous cas pas dans l'immédiat!!!).
Et le challenge :




Le mien est le C31, sur la dernière photo (en haut à droite) et j'ai remporté 30 voix sur les 657 du "coup de coeur". Nous devions rester dans les couleurs analogues : 14 cadres sont donc hors concours...
L'automne s’installe ... au travail et pas de regret de travailler dans mon atelier (si mon agenda le permet!).